Sélectionner une page

Du matériel retrouvé

Sur les 36 colis, 33 ont été livrés au domicile de la grand-mère de l’employé et les trois autres chez son voisin qui était absent et dont il relevait le courrier. Confondu et placé en garde à vue, ce mercredi, au commissariat central par les policiers de l’unité d’atteintes aux biens (UAB) de la Sûreté départementale, il a expliqué avoir fait cela « pour améliorer ses revenus ».

Ses agissements lui auraient rapporté 2 000 euros. Lors de la perquisition de son domicile, les policiers ont retrouvé beaucoup de matériel qui n’avait pas été écoulé. Récupéré, celui-ci a été restitué à la société.