Sélectionner une page

Intelligence artificielle

Ganymed Robotics, développeur de logiciels de vision par ordinateur et de technologies robotiques dédiées à la chirurgie orthopédique, a annoncé début juillet dernier avoir levé 21 Ms € lors d’un tour de financement de Série B. Sursouscrit, le tour a été mené par Cathay Health, auquel se sont associés Crédit Mutuel Innovation, Kurma Partners, BNP Paribas Développement et des chirurgiens de renommée mondiale.

Depuis une trentaine d’années, les systèmes robotiques ne cessent de progresser,  améliorant la précision du geste chirurgical et sa reproductibilité. Les interventions sont moins invasives, moins traumatisantes, préservant la musculature autour des articulations. Quel que soit la marque, le matériau et le modèle de prothèse articulaire choisis par un chirurgien, la qualité de la pose est primordiale. Aujourd’hui, 95% des interventions de chirurgie orthopédique sont réalisées sans assistance technologique ou robotique, avec un taux d’insatisfaction patients très élevé, supérieur à 20%.

La plateforme Ganymed Robotics

Fondée en 2018, basée à Paris, dirigée par Sophie Cahen, Ganymed Robotics compte 25 employés. Elle s’est donné pour mission d’améliorer les résultats pour les patients, l’expérience du chirurgien et l’efficacité globale des interventions de remplacement articulaire. dans cet objectif, la start-up a développé, en étroite collaboration avec des médecins et des conseillers de renommée mondiale, une plateforme technologique  propriétaire reposant sur la vision par ordinateur et la mécatronique. Cette dernière permet aux chirurgiens de fournir des soins spécifiques au patient sans les tracas et le caractère invasif des guides de coupe, du suivi optique et des tiges intra-médullaires.

Ganymed Robotics a d’ailleurs reçu une subvention de 2,5 M € et un investissement de 10 Ms € du Conseil européen pour la phase de développement et d’industrialisation de sa première application, un bras co-manipulé par le chirurgien, dédié à la pose de prothèses de genoux, qui a été validée sur 100 patients.

Une levée de fonds de 21 Ms €

Cette levée de fonds de série B va permettre de :

  • Accélérer l’expansion de Ganymed en France et aux Etats Unis ;
  • Finaliser l’industrialisation de sa première application ;
  • Accélérer les développements réglementaires et marketing sur plusieurs géographies ;
  • Diversifier son portefeuille d’applications à partir de sa plateforme technologique propriétaire.

Sophie Cahen, cofondatrice et Présidente de Ganymed Robotics, déclare :

« Le soutien d’un groupe d’investisseurs aussi prestigieux dans l’innovation et la santé représente une validation forte du travail accompli par toute l’équipe. Cette nouvelle étape de développement, qui nous amène jusqu’au marché, va être critique dans notre parcours de futur champion des technologies médicales interventionnelles. Avec notre plateforme robotique de vision par ordinateur, nous voulons proposer aux chirurgiens et aux centres de soins de toute taille un dispositif facile à utiliser et économique qui améliorera de façon radicale la pratique chirurgicale et la satisfaction patient en matière orthopédique. »

En collaboration avec Virtual Incision, une société de robotique, des ingénieurs de l’Université du Nebraska ont développé MIRA, un petit Read more
MissionsVous intégrerez une équipe d’une quinzaine d’ingénieurs et docteurs régulièrement accompagnés de post-doctorants, doctorants et stagiaires, spécialisée dans l’évaluation et Read more
La tuberculose est une maladie contagieuse due à la bactérie Mycobacterium tuberculosis. Elle affecte les poumons, mais peut toucher également Read more
Solera, fournisseur de logiciels, de données et de services intégrés pour la gestion du cycle de vie des véhicules et Read more
La huitième édition du SIDO Lyon ouvrira ses portes les 14 et 15 Septembre 2022 à la Cité Internationale de Read more
SystemX, l’Institut de recherche technologique (IRT) dédié à l’ingénierie numérique des systèmes du futur, a annoncé le 2 septembre dernier Read more
La zone de conservation transfrontalière de Kavango-Zambèze, à sa création, visait à protéger la faune sauvage, notamment les éléphants du Read more
L’utilisation de méthodes d’apprentissage automatique pour la prédiction et la prévision s’est généralisée dans les sciences quantitatives. Cependant, il existe Read more
Dans le cadre d’une collaboration internationale, une équipe de chercheurs du Laboratoire d’Océanographie de Villefranche sur Mer (LOV, Sorbonne Université/CNRS) Read more
Transformer les images 2D en scènes 3D est le sujet de nombreuses recherches, Nvidia Research a récemment présenté Instant NeRf, Read more