Sélectionner une page

Un plan social de plus dans la tech. Hewlett-Packard (HP) a annoncé mardi 22 novembre 2022 dans un communiqué la suppression de 6000 emplois au cours des trois prochaines années. Des restrictions budgétaires qui interviennent après une année difficile et sur fond de réduction des bénéfices.

Baisse des ventes de PC

HP fait les frais de la baisse globale du marché des PC neufs à l’issue d’une période d’euphorie. Sur les années 2020 et 2021, les ordinateurs et plus généralement le matériel informatique ont connu des ventes en hausse en raison du télétravail imposé pendant la pandémie de Covid-19. Les consommateurs particuliers étaient sommés de s’équiper rapidement, au point de parfois créer des ruptures. En 2022, les ventes de PC sont violemment retombées. HP s’attend à une baisse de 10 % des achats à la fin de l’année fiscale.

La tendance s’est renforcée avec l’inflation galopante de ces derniers mois. Les entreprises ont commencé à réduire la voilure. La vente de matériel informatique professionnel s’est alors rapidement tarie. Selon l’entreprise de conseil Gartner, citée par l’agence Bloomberg, les livraisons mondiales de PC sont en chute de 20 % au troisième trimestre, une première depuis les années 1990. La baisse touche toutes les industries de production de matériel informatique. Lundi 21 novembre, Dell a annoncé un effondrement de ses revenus issus de la vente de PC à hauteur de 55 %.

Recentrer l’activité autour des abonnements

Pour affronter cette nouvelle crise, le géant américain va donc se restructurer et couper dans ses effectifs à hauteur de 10 % sur les trois prochaines années. “Pour l’avenir, la nouvelle stratégie Future Ready que nous avons introduite ce trimestre nous permettra de mieux servir nos clients et de générer une création de valeur à long terme en réduisant nos coûts et en réinvestissant dans des initiatives de croissance clés”, a annoncé Enrique Lores, président et CEO de HP.

La multinationale va diversifier son offre afin de ne plus reposer quasi-exclusivement sur les ventes d’ordinateurs. Une manière de lisser les pertes. HP miserait ainsi sur son abonnement HP Instant Ink. Le service permet aux particuliers comme aux entreprises de recevoir de l’encre à domicile moyennant quelques euros par mois. Une offre qui pourrait être amenée à évoluer avec la livraison complémentaire de feuilles de papier. HP réfléchirait également à de nouveaux services sur abonnement.

Crise profonde de la tech

L’abonnement est justement la solution plébiscitée par les multinationales américaines ces derniers temps. Le processus permet de fidéliser les consommateurs et apporte une source de revenus complémentaires à l’entreprise. Une première clé pour tenter de surmonter la crise économique qui affecte durement le secteur des nouvelles technologies.

Pour rappel, les licenciements s’enchaînent ces dernières semaines. Amazon, Meta, Microsoft, Twitter… depuis le début de l’année 2022, les entreprises technologiques ont limogé plus de 137 000 personnes aux États-Unis, selon un décompte du site Layoffs.fyi. Une véritable hécatombe qui ne semble pas près de s’arrêter.