Sélectionner une page

En dépit d’une forte croissance sur le marché du cloud et des data centers, Nvidia a perdu plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires d’une année sur l’autre pour son troisième trimestre fiscal 2023.

Supérieurs aux prévisions des analystes, les résultats de Nvidia pour le compte de son troisième trimestre 2023 (clôture le 30 octobre) n’en montrent pas moins une baisse d’activité notable. Au cours de cette période, le chiffre d’affaires du fabricant de processeurs graphiques s’est replié de 17 % sur un an à 5,93 Md$. Dans le même temps, la marge brute est descendue à 53,6 % des revenus (-11,6 points), tandis que les dépenses opérationnelles augmentaient de 31 % à 2,57 Md$. De quoi faire fondre le résultat d’exploitation de 77 % (601 M$) et le bénéfice net de 72 % (680 M$). Dans ce contexte, « nous nous adaptons rapidement à l’environnement macro, corrigeons les niveaux de stocks et ouvrons la voie à de nouveaux produits », explique Jensen Huang, le cofondateur, président et CEO de Nvidia.

La plus grosse déconvenue du trimestre provient de la baisse des ventes de GPU de Nvidia dans le domaine du jeux vidéo. Elles ont reculé de 51% en valeur par rapport au troisième trimestre fiscal 2022 pour ne représenter plus que 1,57 Md$. Dopées pendant plusieurs trimestres par la pandémie de Covid-19, elles avaient atteint leur pic entre février et mars derniers à 3,6 Md$. Leurs difficultés actuelles découlent d’une baisse de la demande des utilisateurs, et des partenaires qui cherchent à réduire leurs stocks au détriment de nouvelles commandes. De son côté, la branche solutions professionnelles de conception et visualisation n’a dégagé que 200 M$ de revenus, soit 65% de moins d’une année sur l’autre.

Pas d’embellie prévue au T4

Pour limiter la baisse globale de facturations trimestrielles, Nvidia a pu compter sur le bond de 31% à 3,83 Md$ de ses ventes de processeurs pour le cloud et les data centers. C’est le troisième trimestre consécutif lors duquel cette branche dégage davantage de revenus que celle dédiée au gaming. L’activité de production de processeurs pour l’automobile et les systèmes embarqués affiche également de bons résultats. Son chiffre d’affaires a progressé de 86% mais ne représente encore que 251 M$. « Le lancement de nos nouvelles plateformes – le GPU Ada Lovelace pour les cartes graphiques RTX, la microarchitecture de GPU pour data center Hopper, le DPU Bluefiled, Orin pour les véhicules autonomes et la robotique… – est bien parti et constitue la base de notre développement futur », estime Jensen Huang.

D’après les prévisions de Nvidia, le quatrième trimestre de son exercice en cours devrait aboutir à environ 6 Md$ de chiffre d’affaires, contre 7,6 Md$ à la même période de l’exercice précédent. La marge brute devrait se situer à hauteur de 63,2 % des revenus.