Sélectionner une page

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Elon Musk face au scepticisme sur son projet de robots humanoïdes

Lorsque Elon Musk a introduit un danseur en costume de robot sur scène afin d’annoncer le programme Tesla Bot lors du Tesla AI Day 2021, ces propos n’avaient pas vraiment été pris au sérieux. Beaucoup y ont vu une énième facétie du fougueux dirigeant de Tesla. Mais lors d’une mise à jour de la feuille de route produits au début de 2022, Musk avait néanmoins déclaré que Tesla accordait la priorité au développement du robot humanoïde Optimus en 2022 par rapport aux lancements de nouveaux produits, lesquels ont tous été retardés jusqu’en 2023.

À plusieurs reprises depuis lors, Musk a déclaré que les gens n’appréciaient pas la valeur que Tesla Bot pourrait apporter au monde. Affirmant que cela pourrait complètement changer l’économie mondiale.

Mais Tesla n’a même pas besoin de clients pour que le robot Optimus prouve sa valeur : le constructeur automobile prévoit de mettre les robots au travail dans ses propres usines.

Une offre d’emploi qui prévoit la mise en place de robots humanoïdes

Dans une offre d’emploi pour “Motion Planning & Navigation, Tesla Bot”, Tesla écrit qu’elle prévoit d’utiliser “des milliers de robots humanoïdes dans ses usines”.

Le constructeur est sur la bonne voie pour construire des robots humanoïdes bi-pédales à grande échelle pour automatiser les tâches répétitives et ennuyeuses.

« Au cœur du Tesla Bot, la planification de mouvement offre une opportunité unique de travailler sur des algorithmes de pointe aboutissant à leur déploiement dans des applications de production réelles. Nos ingénieurs en logiciel de planification de mouvement développent et possèdent cette pile de la conception au déploiement. Plus important encore, vous verrez votre travail expédié et utilisé à plusieurs reprises par des milliers de robots humanoïdes dans nos usines », précise le constructeur.

La société a déclaré que la première version de Tesla Bot se concentrera sur l’exécution de tâches répétitives simples, ce qui rendra le robot utile dans un environnement d’usine.

Les doutes subsistent …

Reste que Optimus ne semble pas prêt. De l’aveu même de Elon Musk sur Twitter en réponse à une question d’un internaute. Le dirigeant a ainsi indiqué que pour respecter l’échéance, Tesla faisait appel à une partie des équipes en charge du développement de la conduite autonome. Des salariés sont donc ainsi désormais chargés de prêter main-forte à l’équipe en charge d’Optimus.

Notre avis, par leblogauto.com

Les avantages pour Tesla sont évidents, en particulier dans le contexte de la pénurie de main-d’œuvre actuelle. Alors que le constructeur voit d’un très mauvais œil la mise en place de syndicats dans ses usines, l’automatisation renforcée pourrait « solutionner » une partie du problème.

Reste à savoir l’avancement technologique du projet. Tesla a investi beaucoup de ressources dans l’IA et a fait de grands progrès dans la vision par ordinateur, des éléments qui seront également utiles pour les robots humanoïdes.

Mais  le constructeur devra également mettre le paquet sur l’aspect robotique pour que la solution soit vraiment utile.

Sources : Electrek

Pour résumer

Tesla prévoit d’avoir “des milliers de robots humanoïdes dans ses usines”. C’est ce qu’indique une nouvelle offre d’emploi pour le programme Tesla Bot. De quoi prendre au sérieux les précédents propos d’Elon Musk à ce sujet.
D’autant plus que le constructeur est sur le point de dévoiler le premier prototype fonctionnel de son robot humanoïde – Optimus – lors de la Journée de l’IA le 30 septembre prochain.
Mais les doutes quant à l’avancement du projet demeurent …
Reste que Optimus ne semble pas prêt. De l’aveu même de Elon Musk sur Twitter en réponse à une question d’un internaute.
Tesla fait en effet appel à une partie des équipes en charge du développement de la conduite autonome pour prêter main-forte à l’équipe en charge d’Optimus.

Elisabeth Studer